"Reste cool." 

C'est facile à dire ! 

 

Quand cet invididu est arrivé dans ma vie sans crier gare comme ça. 

Beau brun aux yeux d'un vert violemment étincelant. A...

Malheureusement, j'aurais du me rendre compte à l'évidence depuis le début : il le sait qu'il est beau, et il le sait qu'il plait. 

Plus j'en apprends sur lui et plus je me rends compte que je suis loin d'être la seule à jouer dans la cour. 

Il s'approche, on parle, on plaisante. On échange, on rit, on se taquine. Le traditionnel rituel de la chasse. Et moi déjà, je sens que je vais craquer, comme les innombrables autres histoires qui m'ont toutes marquées, plus ou moins, et dont pour certaines j'ai eu besoin d'écrire sur ce présent blog pour y lâcher mes sentiments et mes pensées, telle une catharsis. 

 

Je me sens déjà bien devenir faible face à lui, à son allure d'homme très sûr de lui, très charismatique. Faible déjà parce que je l'idéalise bien trop, je pense à lui bien trop. C'est mal, c'est mauvais. Surtout parce que lui dégage tous les signes qu'il ne sera pas là pour répondre à mes sentiments, ou mes besoins. Il a une vie bien remplie, il a des filles autour de lui, et je ne suis pas sa priorité. 

Je ne le suis pas. C'est clair. Après avoir pu échanger des contacts de plus en plus intimes, je me suis voilée la face, me disant que l'attraction était très forte. Elle l'était, mais peut être que d'un seul côté. 

J'essaie de l'analyser, et je me rends compte qu'il n'est pas du tout dans ma réalité. Il est très calme, très serein. Il ne se prend juste pas la tête. Il ne me contacte pas : soit parce que je le contacte trop (bien trop) souvent, ou parce qu'il n'en estime pas le besoin, ou juste parce qu'il n'est juste pas intéressé? 

Quoiqu'il en soit, la situation est assez claire : as usual, comme les multiples fois où je me creusais trop la tête, à analyser et décrypter chaque message, je suis comme à mon habitude dans l'extrême, alors qu'il faudrait que je reste bien plus simple. Arrête d'être une drama-Queen, BT. Arrête. 

Si un homme ne fait pas de toi sa priorité, inutile d'analyser, de t'imaginer des choses. 5+5 égal 10, comme dirait Matthew. Nothing more. 

Tu dois te rendre compte à l'évidence, même si c'est douloureux, même si cela te blesse... ces situations te font du mal et tu te fais du mal à te plonger dans les méandres de l'attente. Il a le droit de ne pas t'aimer. Il a le droit de ne pas faire de toi une priorité. De ton côté, tu as juste à accepter et passer à autre chose. No contact rule. Stop being needy. Maintenant, agis comme une grown-ass woman et reste digne. Ne fais pas la même erreur qu'avec L.

 

Reste cool.