Je pensais être vaccinée contre la chose, mais non. Pas encore.

 

Contre ce spécimen d'homo-sapiens chromosome Y, individu non disponible émotionnellement. 

Ce genre de personne qui n'est pas là pour combler notre manque affectif, mais le creuser encore plus. 

 

Il était beau, tout de même. Bouclettes chatain, sourire d'enfant, yeux pétillants. Un homme qui respirait la vie, soif d'aventures. De voyages comme de formes féminines. 

C'était pourtant bien évident, de l'avoir rencontré via cette application si connue et controversée, aux antipodes de la romance exacerbée. Evident qu'il n'allait clairement pas me convenir émotionnellement. Et pourtant, j'ai tenté le coup, je l'ai vu, j'ai été séduite par son regard et son air un peu léger. Il a suffit qu'il me dise "on se revoit" pour commencer à y croire. Ce fut alors le début de la fin. 

 

Les expectations... sont à garder Low. Et je continue de les faire grandir. En même temps, de faire grandir ma frustration et ma déception future. 

 

Comme attendu, il n'a plus jamais relevé. Me voilà à nouveau devant mon sort, amorphe, désabusée par ces situations récurrentes dans ma vie ces derniers temps. Ce genre d'hommes qui ne peuvent pas combler ce que je recherche. Ces personnes inaccessibles. 

J'aimerais, juste une fois, revivre ces sentiments amoureux, les partager avec quelqu'un. Cela me manque. Je vis bien, mais ce manque est pesant. Alors j'attends. Je continue de me faire du mal avec ces hommes qui viennent puis disparaissent, en espérant tomber sur le bon un jour.

 

Ou peut-être faut-il juste arrêter d'attendre.