Je ne sais pas pourquoi j'agis comme ça.

 

Pourtant, tout part d'un accord mutuel, entre ma personne et la sienne. Nous ne nous connaissons pas forcément, voire pas du tout. Et nous sommes sensés nous voir, faire ce que nous avons à faire, et puis se dire au revoir et passer à autre chose ! C'est le contrat intime qui est comme automatiquement signé et accordé dès lors que nous acceptons mutuellement de passer à l'acte. 

 

Mais cela fait déjà deux fois que, une fois tout ceci fait... mon corps et mon esprit s'embrument et refusent de remplir la partie "je passe à autre chose". 

 

Pourquoi suis-je comme ça? J'ai l'impression d'être restée coincée à la période enfantine de la romance belle et pure, de la fiction qui s'empare de mon esprit et me rend persuadée qu'une suite est possible. Est-ce le toucher des deux corps qui produit en moi cet état d'illusion, d'espoir malheureux ? 

 

Evidemment, l'individu lui, en tant que mâle bien portant, s'en va content et vie sa vie. Et moi, en tant que petit être essayant de paraître sûre de moi et mature, je continue de croire que peut-être, on ne sait jamais, il pourrait me recontacter ? 

 

Et pour quoi faire? Je ne souhaite même pas une romance. C'est comme si la part rêveuse de mon être se manifeste et désire juste un peu d'attention, l'attention d'un homme. Elle ne veut même pas une relation, juste un signe, un élément qui puisse confirmer que dans ce monde, dans cette réalité, il est possible qu'un homme donne suite à ce contrat éphémère.

C'est là où je prends peur, parce qu'en agissant ainsi, j'ai l'impression d'être prisonnière de mes propres envies, de cette chienne de rêveuse, qui me rend malheureuse, parce qu'elle n'est jamais comblée. J'ai l'impression de toujours devoir languir dans l'attente, au lieu de pouvoir vivre ma vie tranquillement, comme ces hommes. 

J'ai l'impression d'être l'otage de moi-même, incapable d'être maître de ma propre vie.