Tu vois, il y a des moments ou on dit quelque chose qu'on trouve détestable, qui nous agace au plus haut point, un trait de comportement qui a ce don de nous irriter... et d'autres moments ou, sans meme le savoir, on reproduit exactement ce trait de caractère qui nous hérissait le poil. Et cela a le don de m'énerver. 

 

C'est le genre de personne gentille, aimable, quoique a la langue assez franche, mais qui a cette tendance nette a ne pas vous ecouter. Ou alors, c'est de l'écoute avec une oreille distraite, de l'écoute parfois forcée. Et ceci est d'autant plus renforcé si elle a elle-meme une chose a dire, une idée a communiquer, et qu'elle doit patiemment attendre avant de pouvoir avoir la parole. Il en résulte, souvent de pauvres réponses, voire pire, une transition maladroite vers son propre problème a elle. 

N'ai-je pas eu le fameux : 

"Hey **, je suis pas au top aujourd'hui..."

"Moi, je suis triste, blabla"

Devrais-je me sentir compatissante? Non, je t'ai adressé la parole en premier pour te communiquer mon état d'esprit, j'apprécieria une once d'empathie, mais j'ai juste droit a ton propre état d'esprit, non qu'il ne me concerne pas, mais qui n'est pas la bienvenue dans la situation actuelle! J'attendais un simple "Prend soin de toi" a peine, mais non le premier mot de reponse fut MOI. 

Egocentrisme. 

Je ne pointe pas du doigt cela. Nous avons tous une part d'egocentrisme en nous, car nous avons un ego. Evidemment que notre personne est importante. Mais qui sommes nous sans les autres? 

 

Alors, quand, au comble du comble, j'annonce une bonne nouvelle me concernant, et que la seule réponse que j'obtiens est un mot de félicitations sans ponstuation, sans vie, sans rien avec, pas meme d'intention, je me dis que c'est trop. Quand je demande si je dérange et que cette personne me répond qu'elle est occupée a telle activité (la nourriture), je me dis que cela ne vaut pas la peine. 

Je donne trop, je donne beaucoup. Je ris beaucoup, je soutiens beaucoup, je félicite beaucoup. Mais des fois, j'ai juste l'impression de faire tout ca dans le vide. Non, stop, j'en ai marre d'etre juste un etre transparent a qui on cause de temps en temps pour passer le temps.